Accueil > Villages > Revens

Revens, petit village caussenard agricole

Revens dans la Communauté de communes de l'Aigoual

 

Population : 28 habitants

Superficie : 13,85 km²

Altitude : 428 m (mini) – 913 m (maxi)

Les habitants de la commune de Revens
sont des Revenois(es)

CONTACT MAIRIE

Mairie de Revens
30750 REVENS

tél. 04 67 82 75 14
fax 04 67 82 75 17

courriel :

Maire : Madeleine Macq

OUVERTURE AU PUBLIC

lundi, de 14h à 18h

VOUS TROUVEREZ AUSSI

  • boulanger ambulant
  • boucher ambulant
  • épicier ambulant
  • un camping
  • des chambres d'hôtes
  • un gîte d'étape
  • des gîtes ruraux

 

 

Balades autour de Revens :

  • le sentier de Revens : l'architecture typiquement caussenarde, le menhir, chaos rocheux dolomitiques...
  • le sentier du bout du causse : les bisons d'Amérique, l'histoire du Causse Noir, les cheveux d'ange, les cabanières, La Granarié...

Présentation générale des sentiers de randonnée

Repérer sur la carte le petit patrimoine local

Aujourd'hui et hier...

armoiries de Revens

les armoiries
sont d'argent,
à un sautoir
de gueules
accompagné de
quatre tourteaux
de même

 

 

Revens est la commune la plus excentrée à l'ouest du département du Gard, caractérisée par le paysage typique des Grands Causses, rude et sévère.

église de Revens

Eglise de Revens

Surplombant la vallée de la Dourbie à l'ouest et les pittoresques gorges du Trévezel au sud-ouest, ce petit village caussenard, dont la vocation première est depuis toujours l'agriculture, offre aujourd'hui un havre de tranquillité à ceux qui, renouant avec leurs racines, ont restauré la maison de leurs aïeux, à ceux qui ont eu le coup de foudre pour ses vieilles pierres, et à tous les visiteurs qui trouvent au gîte d'étape un accueil chaleureux.

Vous observerez avec plaisir l'architecture de ses maisons traditionnelles qui a su être sauvegardée.

Le village s'étire le long d'une rue principale ; au centre, se dresse l'église du début du XIVe siècle, et le four communal sans doute plus ancien.

maison en pierre à Revens

Mas à Revens, sur le Causse Noir

Revens faisait partie de la viguerie du Vigan et de Meyrueis, et du diocèse de Nîmes, archeprêtré de Meyrueis. Ce village aux allures médiévales apparaît au XIIe siècle sous le nom de Rodens. Puis son nom évolue au fil des cartulaires et autres archives. Curieusement, il disparaît des dénombrements à partir de 1384 et jusqu'au milieu du XVe siècle.


paysage ruiniforme autour de Revens

paysage ruiniforme du Causse Noir autour de Revens


Curiosités

église Saint-Pierre de Revens

l'église Saint-Pierre de Revens

 

 

L'église Saint-Pierre de Revens

Commencée au début du XIXe siècle, l'église verra son achèvement par la construction du clocher en 1889. Cette église a remplacé l'église Saint-Pierre (devenue aujourd'hui l'ermitage de Saint-Pierre), ancienne paroisse située sur la rive droite de la Dourbie, très excentrée par rapport aux fermes et hameaux de la commune.

Le menhir de Revens

Les menhirs isolés ne sont pas rares sur les causses mais hélas, aucun n'a jamais livré le secret de sa fonction, de sa signification culturelle ou cultuelle.

menhir à Revens sur le Causse Noir

Ce menhir-là est battu par les vents, délité par le gel, lessivé par la pluie. Il s'érode de jour en jour comme en témoignent les brisures dispensées au sol autour de lui. Il devait donc être autrement plus élevé !

Ci-contre dessin de Brigitte Mathieu, extrait de la fiche du sentier de Revens.